Les âges et le temps…..

Dans nos souvenirs, que reste-il de notre première année ?

Peu de choses, seulement ce que nous ont dit nos parents

Que nous étions mignons, que nous étions charmants,

Que nous avons pleuré quand poussaient nos dents.

Puis, nous avons grandi, nous étions fiers d’avoir 10 ans

Nous disions, plus tard quand je serai grand…


Puis on arrive à 20 ans

Souvenez-vous des conscrits, on a 20 ans

Un peu fous, fous mais l’avenir est à nous

L’esprit conquérant et le cœur si grand

Qu’il y a de la place pour deux aisément

Puis on devient parents,

A notre tour de mesurer le désagrément de la poussée des dents.


Et déjà on a 30 ans

Ah ! On est ardent au temps de la trentaine

On n’a pas du tout envie d’être mis en quarantaine

Mais cette horloge-là, comment faire pour l’arrêter ?

Alors on n’a pas le choix, faut bien filer…


Et voilà les 40 ans

Les petits deviennent grands

Ils comprennent moins leurs parents et réciproquement

Ils s’envolent du nid et font leurs petits.


50 ans avec la venue des petits enfants

La vie est pleine de bons moments,

Mais en devenant grands parents, ça nous fait monter d’un cran !

A la cinquantaine, il y en a qui prenne de la bedaine, d’autre du fortifiant

On se verrait bien la cinquantaine restante…

Que déjà la soixantaine nous attend.


60 ans, on a l’impression que la vie reprend.

On prend la retraite, on survole les océans

Ou bien on poursuit sa tâche en peinant

En ménage, on se supporte autrement

Et pour se donner du courage, pourquoi pas un petit coup de blanc.


70 ans, là croyez-moi ça va moins bien qu’avant

On se sent poussé vers le bout du banc

Faut se cramponner pour ne pas se casser la figure au tournant !

Ah ! C’est plus comme dans l’temps !


80 ans disait mon grand-père, oui 80,

On s’en va répétant qu’on n’a plus 20 ans

On voudrait bien être jeune encore,

Mais on voit bien qu’on n’a plus de ressort.


90 ans très lourd est le poids des ans,

Ceux qui sont assez patients pourront attendre la centaine

L’aborder en pressentant la fin prochaine

Espérant cependant, que l’amour semé, germera en son temps.

Amis que nous soyons en automne ou au printemps

Souhaitons qu’il nous soit accordé encore beaucoup de BON TEMPS.

Crédits: Jean-Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s